Pesto d’ail des ours (pot de 1 litre)

Vous êtes nombreux(ses) cette année à vous lancer dans la cueillette d’ail des ours pour prendre l’air et surtout découvrir cette plante que mère nature nous offre généreusement chaque année de mars à mi-juin. La meilleure période pour la cueillette est de mi-mars à fin avril, les feuilles ne sont pas trop grosse et bien fraîche, vous pouvez alors les déguster fraîche ou cuite. dès que la plante commence à fleurir, le goût de l’ail devient plus prononcé, vous pouvez alors vous lancer dans toute sorte de recettes. aujourd’hui, nous allons parler pesto. l’année dernière Jennifer de @tookiesgambettaTookies pâtisserie consciente m’a fait confiance et à utilisé mon pesto pour réaliser les tartes printemps. Elle a fait naître une vraie passion chez moi pour les plantes et surtout celle-ci que je commence à bien connaitre 😀

Je vous propose de vous donner la quantité pour faire un pot de 1 litre. Cela vous donnera une idée de quantité à cueillir ou à acheter chez grand frais, au bout du champ (paris et banlieue proche) ou à le commander sur Pourdebon.

Je vous propose ici la version nature et des idées pour le parfumer.

Concernant la conservation* du pesto d’ail des ours, c’est tout simple. il vous suffit une fois mixé de le verser dans un bocal stérilisé (10-15 min immergé dans une casserole d’eau bouillante), recouvert d’huile, fermé et déposé au réfrigérateur. Au bout d’un an, mes pesto n’ont pas bougé.

vous pouvez aussi congeler le pesto tout simplement dans des bacs à glaçons ou autre contenant.

Lorsque vous entamez un pesto, veuillez à bien recouvrir d’huile à chaque utilisation et tout ce passera bien :D.

Beaucoup d’entre vous m’ont demandé en MP ou sous la publication, pourquoi je privilégiais l’huile de colza à l’huile d’olive? alors après avoir fait différent test, pour le pesto nature, je trouve que l huile d’olive renforce le coté piquant et fort de l ail sauvage, l huile de colza est plus neutre, elle adoucit et laisse pleinement le goût s’exprimer et n’altère pas le goût herbacé. Honnêtement, c est quinze fois meilleurs. Après si vous décidez de faire un pesto avec du pecorino , du fromage frais, de la feta, vous pouvez utiliser de l huile d olive, c est d’ailleurs très bon, pour la recette c’est ici. Mais pour faire un pesto nature ou simplement herbacé, je ne le préconise pas.

Après la cueillette et suite au double, voir triple lavage à l’eau vinaigré! si vous ne souhaitez pas faire votre pesto, ou autre recette le jour même, il faut que les feuilles reste bien ferme et fraîche. Pour ce faire, après avoir bien essoré vos feuilles (elles doivent être humides mais pas détrempées, vos les déposez dans un cul de poule, un contenant assez grand pour que les feuilles ne soit complètement compressées, vous déposez un linge bien humide dessus, vous filmez et elle tiendront une bonne semaine, voir plus si vous avez été consciencieux(ses).


Courses et Dosages

Pour un pot de 1L (1000ml)

Pour un pesto nature (base)

  • 1 cul de poule de Ø28cm x H16cm remplit rase de feuilles d’ail des ours équeutées cela correspond à environ 700-800g de feuilles lavées
  • 1 essoreuse à salade
  • 90ml de vinaigre blanc (lavage)
  • 180ml d’huile de colza bio (vous pouvez en ajouter plus si besoin, plus on en ajoute, plus c’est crémeux)
  • 2 cuillères à café de sel fin
  • 1 cuillère à café de poivre noir en grain (ou mélange de poivre)
  • un blender

Pour un pesto parfumé, vous pouvez ajouter au choix ou tout mettre!

  • 10 feuilles de sauges fraîches
  • ¼ de bouquet d’aneth
  • ¼ de bouquet d’estragon
  • 70g de jeune pousse d’épinard
  • 1 cuillère à soupe de graine de tournesol
  • 1 cuillère à soupe de pignon de pin torréfié

Pour les plus gourmands au choix (réduisez la quantité de sel à une cuillère à café)

  • 2 cuillères à soupe de fromage frais (de chèvre ou de vache selon vos envies)
  • 50g de feta
  • 5 cuillère à soupe de pecorino ou de parmesan râpé

Et parce que Jennifer♥ m’a fait découvrir le tartare d’algues ♥ donc c’est un petit clin d’oeil (réduisez la quantité de sel à ½ cuillère à café) C’est super bon!!!


Recette

Commencez par laver les feuilles 2 fois minimum (si vous avez fait de la cueillette) dans une eau vinaigré pour éliminer les impuretés, les insectes, la terre, les feuilles…

Puis passez les feuilles 2 fois dans votre essoreuse à salade et les essuyer avec un linge propre . Elles ne doivent pas être trop humide, l’huile ne se mélange pas à l’eau, vous aurez quelques cristaux d’humidité dans votre pesto, cela n’est pas dramatique, c’est mieux sans!

Ensuite c’est tout simple. Commencez par hacher grossièrement toutes les feuilles. Ensuite, versez 90 ml d’huile de colza dans votre blender, ajoutez les feuilles d’ail des ours petit à petit et démarrez votre blender. Ajoutez le sel, les grains de poivre et versez les 90 ml d’huile de colza restant petit à petit tout en continuant d’ajouter les feuilles.

Si vous souhaitez que votre pesto soit plus crémeux, vous pouvez ajoutez de l’huile jusqu’à ce que la texture vous convienne. Personnellement, je l’aime bien crémeux!

Si vous souhaitez parfumer votre pesto, ajoutez les ingrédients que je vous ai proposé plus haut. attention, si vous ajoutez du fromage ou du tartare d’algues, il faudra réduire la quantité de sel!

Il est important aussi de goûter votre pesto pour rectifier l’assaisonnement à votre convenance.

Pour finir, versez le pesto dans votre bocal sec et préalablement stérilisé et terminez en recouvrant d’huile de colza votre pesto, puis réservez au frais.

J’ai hâte de continuer à voir vos réalisations

Des bisous

 

 

*À conserver au frais et consommer dans les semaines pour eviter tout risque de botulisme

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>